Comment élaborer un budget d’entreprise en 13 étapes

Comment élaborer un budget d’entreprise en 13 étapes

Mauvais calcul des coûts, erreur dans l’estimation des prix, manque de liquidité, selon le site Forbes, un budget mal établi est l’une des 20 raisons principales dans l’échec des start-up.

Pourquoi établir un budget d’entreprise ?

Au-delà du concept de l’entreprise, il est donc capital de se pencher sur les données financières du projet avant de le lancer.

Si un mauvais budget peut être fatal à la survie d’une start-up, un plan financier bien défini conduira très probablement l’entreprise sur la route de la croissance stable et durable.

Plus le chef d’entreprise est capable de prévoir de manière précise et fiable ses coûts et ses rentrées d’argent, plus le chemin du succès sera proche.

Nous vous proposons les 13 étapes à suivre pour vous aider à établir le budget de votre projet.

Infographie - Budget d'entreprise en 13 étapes

Infographie – Budget d’entreprise en 13 étapes


 

Utiliser le code ci-dessous pour partager cette infographie sur votre site ou blog


 

1. Bien connaître vos coûts

La première étape consiste à calculer de manière la plus précise possible les coûts inhérents à la création de votre entreprise et à son fonctionnement quotidien.

2. Estimer la rentabilité de votre projet

A partir de votre chiffre d’affaire prévisionnel et de votre estimation de charges, vous pouvez calculer votre taux de marge sur coûts variables.
C’est indispensable car cela vous permet d’anticiper le moment où vous atteindrez le seuil de rentabilité de votre activité, c’est-à-dire le volume global de vente que vous devez atteindre pour couvrir l’ensemble de vos frais fixes et variables.

3. Calculer la marge brute

La marge brute (ou marge commerciale) est un élément primordial en matière de budgétisation. Son calcul se fait à partir du prix de vente du produit/service auquel on soustrait le coût de revient.

Le calcul de la marge brute vous permet de travailler vos entrées et sorties de liquidités, et d’assurer votre pérennité en ajustant le prix de vente de vos biens ou services à vos charges d’exploitation.

Et surtout, il est un indicateur important de la performance de votre activité : si votre taux de marge brute augmente avec le temps, c’est que votre stratégie commerciale fonctionne bien, où que vous avez une gestion idéale de vos charges.

A l’inverse, si votre taux de marge brute diminue, c’est peut-être le signe que votre business model est à revoir.

4. Établir une projection financière à 12 mois

Estimer le flux de liquidités pour les 12 prochains mois, cela implique de réfléchir aux termes des paiements à négocier avec les clients et les fournisseurs, ainsi qu’aux méthodes de paiement…

5. Ajuster vos prévisions aux retards de paiement

Malheureusement, chaque entreprise doit faire face à des payeurs peu fiables.

Ajustez vos estimations de flux de trésorerie en comptabilisant les créances irrécouvrables, les retards de paiement et les autres revers qui pourraient affecter les revenus de votre entreprise et les flux de trésorerie.

6. Prendre en compte les variations saisonnières

De nombreuses entreprises connaissent des fluctuations de revenus et de profit d’un mois à l’autre.

Vous devez prendre en compte les variations saisonnières de la demande afin d’ajuster vos prévisions :

  • Identifiez les tendances de la demande saisonnière de votre marché
  • Gérez vos ressources en fonction de ces tendances : quand c’est possible, mettez suffisamment de côté pour couvrir les périodes creuses
  • Soyez rigoureux dans votre gestion de trésorerie 
  • Faites très attention à la gestion de vos stocks : veiller à minimiser vos stocks avant les ralentissements d’activité

7. Tenir compte des différentes tendances du marché

Votre industrie est-elle en croissance, statique ou en régression?

Utilisez des données économiques fiables provenant de véritables experts – idéalement de votre secteur d’activité – pour calculer le potentiel de croissance de votre entreprise, à long terme, en fonction des tendances de l’industrie.

8. Arbitrer entre les différentes dépenses

Faire le choix entre les dépenses d’investissements (CAPEX), les dépenses d’exploitation (OPEX), les dépenses d’amortissement (faut il louer plutôt que d’acheter par exemple?)…

9. Négocier les coûts avec vos fournisseurs

Combien cela coûtera-t-il à votre entreprise d’acheter ou de louer les articles et les services dont elle a besoin pour lancer, exploiter et cultiver?
Établissez des devis avec vos fournisseurs pour obtenir une idée ferme de combien votre entreprise devra dépenser.

10 Discuter les dépenses avec les chefs de départements

Projeter toutes les dépenses exceptionnelles avec les chefs de département de l’entreprise de manière à les inclure ou non dans le budget du projet.

11. Décider de vos priorités d’investissements

Une fois l’ensemble des calculs faits, il est temps de se pencher sur les différents investissements à opérer. Cette étape se fait en coopération avec tous les chefs de département. Ensemble, il s’agit de définir quels seront les différents postes d’investissement, leur durée et leur montant.


12. Préparer un plan B

Que se passe-t-il si votre entreprise ne fonctionne pas aussi bien que vous vous y attendiez?

Préparez des scénarios d’urgence détaillés et opérationnels que vous pouvez mettre en œuvre si votre entreprise ne parvient pas à atteindre les objectifs fixés.

13. Revoir et analyser vos prévisions budgétaires

Au fil du temps, les besoins de votre entreprise vont croître parallèlement à ses bénéfices.
Planifiez des examens réguliers du budget afin que vous puissiez réagir à une performance supérieure ou inférieure.

Ajustez les dépenses pour maximiser le potentiel de croissance de votre entreprise et capitalisez sur de nouvelles opportunités.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This