Comment élaborer un budget d’entreprise en 13 étapes

Comment élaborer un budget d’entreprise en 13 étapes

 

[Mis à jour le 09 mai 2019]

Mauvais calcul des coûts, erreur dans l’estimation des prix, manque de liquidité, selon l’article Why Entrepreneurs Fail paru dans le magasine Forbes, les problèmes prévisions financières sont responsable de près d’un tiers des faillites d’entreprise.

Les dépenses nécessaires pour lancer son entreprise sont extrêmement nombreuses, les risques d’erreurs sont importants et les conséquences peuvent être désastreuses. En effet, un budget d’entreprise mal établi est l’une des 20 raisons principales de l’échec des start-up.

Pourquoi établir un Budget d’entreprise ?

Au-delà du concept de l’entreprise, il est capital de se pencher sur les données financières du projet avant de le lancer.

Si un mauvais budget peut être fatal à la survie d’une start-up, un plan financier bien défini conduira très probablement l’entreprise sur la route de la croissance stable et durable.

Plus le chef d’entreprise est capable de prévoir de manière précise et fiable ses coûts et ses rentrées d’argent, plus le chemin du succès sera proche.

Votre Expert-Comptable en ligne SBA vous propose 13 étapes à suivre pour vous aider à établir avec précision le budget prévisionnel de votre entreprise, étapes résumées dans l’infographie ci-dessous.

Comment réaliser un Budget prévisionnel ?

1. Bien connaître vos coûts

La première étape consiste à calculer de manière la plus précise possible les coûts inhérents à la création de votre entreprise et à son fonctionnement quotidien. Vous devez prévoir l’ensemble de vos dépenses pour établir la base de votre budget prévisionnel.

Séparez les charges fixes des charges variables :

– les charges fixes restent identiques, indépendamment de votre niveau d’activité. Elles sont également appelées charges structurelles, et doivent être payées quoi qu’il arrive : loyers, salaires et charges salariales, abonnement internet, logiciel payable mensuellement, assurance, remboursement d’un emprunt…

– les charges variables dépendent de votre carnet de commandes : matières premières, packaging, transport, sous-traitance, commissions d’un commercial….

2. Estimer la rentabilité de votre projet

A partir de votre chiffre d’affaire prévisionnel et de votre estimation des charges fixes et variables, vous pouvez calculer votre marge sur coûts variables (= CA – Charges variables).

Ensuite, calculez votre taux de marge sur coûts variables (TMCV), qui est votre marge rapportée à votre chiffre d’Affaires :

TMCV = Marge sur coût variable / Chiffre d’affaires.

C’est indispensable car cela vous permet d’anticiper le moment où vous atteindrez le seuil de rentabilité de votre activité, c’est-à-dire le volume global de vente que vous devez atteindre pour couvrir l’ensemble de vos frais fixes et variables :

Seuil de Rentabilité = Coûts Fixes / Taux de marge sur coûts variables.

3. Calculer la marge brute

La marge brute (ou marge commerciale) est un élément primordial en matière de budgétisation. Son calcul se fait à partir du prix de vente du produit/service auquel on soustrait le coût de revient.

Marge Brute = Chiffre d’Affaires / Coûts liés à l’activité.

La Marge Brute vous donne l’écart entre votre chiffre d’affaires et votre coût de revient. Cela vous permet de travailler vos entrées et sorties de liquidités, et d’assurer votre pérennité en ajustant le prix de vente de vos biens ou services à vos charges d’exploitation.

Et surtout, il est un indicateur important de la performance de votre activité :  il vous permet de comprendre si l’activité de votre entreprise est bénéficiaire :

  • Si votre taux de marge brute augmente avec le temps, c’est que votre stratégie  commerciale fonctionne bien, ou que vous avez une gestion idéale de vos charges.
  • A l’inverse, si votre taux de marge brute diminue, c’est peut-être le signe que votre Business Model est à revoir.

4. Établir une projection financière à 12 mois

Pour réaliser votre budget prévisionnel, vous devez estimer le flux de liquidités pour les 12 prochains mois. Cela implique de réfléchir :

  • aux termes des paiements à négocier avec vos fournisseurs,
  • aux délais de règlement de vos clients et aux méthodes de paiement que vous souhaitez utiliser,
  • à la fréquence de rotation de vos stocks.

5. Ajuster vos prévisions aux retards de paiement

Malheureusement, chaque entreprise doit faire face à des payeurs peu fiables.

Se faire payer à temps est l’un des challenge de l’entrepreneur… Pour limiter les risques d’impayés, consultez notre article Bien gérer le risque client.

Ajustez votre budget prévisionnel en ajoutant vos estimations de flux de trésorerie en comptabilisant les créances irrécouvrables, les retards de paiement et les autres revers qui pourraient affecter les revenus de votre entreprise et les flux de trésorerie.

6. Prendre en compte les variations saisonnières

De nombreuses entreprises connaissent des fluctuations de revenus et de profit d’un mois à l’autre.

Vous devez prendre en compte les variations saisonnières de la demande afin d’ajuster vos prévisions budgétaires :

  • Identifiez les tendances de la demande saisonnière de votre marché,
  • Gérez vos ressources en fonction de ces tendances : quand c’est possible, mettez suffisamment de côté pour couvrir les périodes creuses,
  • Soyez rigoureux dans votre gestion de trésorerie,
  • Faites très attention à la gestion de vos stocks : veillez à minimiser vos stocks avant les ralentissements d’activité.

7. Tenir compte des tendances du marché

Votre secteur est-il en croissance, statique ou en régression?

Utilisez des données économiques fiables provenant de véritables experts – idéalement de votre secteur d’activité – pour calculer le potentiel de croissance de votre entreprise à long terme, en fonction des tendances

Pour créer un business qui réussit, vous devez explorer les tendances actuelles du marché, mais aussi imaginer les orientation du marché au cours des prochaines années.

8. Arbitrer entre différents types de dépenses

Faites le choix entre les dépenses d’investissements (CAPEX), les dépenses d’exploitation (OPEX), les dépenses d’amortissement (faut il louer plutôt qu’acheter par exemple?) :

  • Le CAPEX (en anglais, « capital expenditure ») est la somme des dépenses d’investissement liées à l’achat d’équipements professionnels, c’est-à-dire les dépenses qui vont vous permettre de rester compétitif et d’amener davantage de valeur ajoutée dans un environnement concurrentiel tendu.
  • L’OPEX (« operational expenditure ») correspondent aux dépenses d’exploitation nécessaires pour faire tourner votre business, satisfaire vos clients et répondre à vos commandes.
  • La dotation aux amortissements est un terme comptable qui désigne la prise en compte, dans vos documents financiers, de la dépréciation des biens de votre entreprise. Constater un amortissement, c’est constater la perte de valeur subie par une immobilisation en raison de son usure et du temps qui passe. Il s’agit donc bien d’une charge, mais non d’un décaissement réel.

9. Négocier les coûts avec vos fournisseurs

Combien cela coûtera-t-il à votre entreprise d’acheter ou de louer les articles et les services dont elle a besoin pour se lancer et faire perdurer son activité ?

Établissez dès maintenant des demandes devis et de cotations avec vos fournisseurs potentiels pour obtenir une idée ferme de la somme totale votre entreprise devra dépenser.

10. Discuter votre budget prévisionnel avec vos collaborateurs

Projetez toutes vos dépenses, opérationnelles ou exceptionnelles, avec vos collaborateurs, associés ou managers, de manière à les inclure ou non dans le budget d’entreprise.

11. Prioriser vos investissements

Une fois l’ensemble des calculs faits, il est temps de se pencher sur les différents investissements à opérer.

Cette étape se fait également en coopération avec vos collaborateurs. Ensemble, il s’agit de définir quels seront les différents postes d’investissement, leur durée et leur montant.

12. Préparer un plan B

Que se passe-t-il si votre business ne fonctionne pas aussi bien que vous vous y attendiez?

Préparez des scénarios d’urgence détaillés et opérationnels que vous pouvez mettre en œuvre si votre entreprise ne parvient pas à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé.

13. Revoir et analyser vos prévisions budgétaires

Au fil du temps, les besoins de votre entreprise vont croître parallèlement à ses bénéfices.

Pour utiliser votre budget prévisionnel de façon optimale, faites une comparaison mensuelle de vos prévisions et des ventes réalisées. En soustrayant le montant de vos opérations réelles à un objectif fixé sur une période donnée, vous obtenez votre écart sur Chiffre d’Affaires et coûts.

Comparez régulièrement vos performances réelles avec celles prévues initialement dans vos prévisions afin d’être réactif, maîtriser vos coûts et adapter votre stratégie au fur et à mesure. Ajustez vos dépenses pour maximiser le potentiel de croissance de votre entreprise et capitaliser sur de nouvelles opportunités.

Pour que cet incontournable outil de pilotage du dirigeant n’ait plus de secret pour vous, consultez notre article très détaillé sur le budget prévisionnel d’entreprise.

Gagnez en sérénité

Parce que votre projet d’entreprise mérite le meilleur accompagnement, SBA met son expertise à votre service et vous propose des outils adaptés pour lancer et piloter votre activité plus facilement. Chez nous, votre Business Coach établit et valide annuellement avec vous votre budget prévisionnel.

Puis votre budget annuel est intégré à notre plateforme, et comparé mensuellement avec votre chiffre d’affaires réalisé. Votre tableau de bord de gestion vous restitue votre écart sur chiffre d’affaires et vous permet de vérifier au fur et à mesure de l’année si vous atteignez vos objectifs. Ainsi vous pouvez vous savoir au fil du temps si vous êtes capable de respecter vos engagements financiers ou si vous devez réagir et prendre des mesures correctives.

SBA, c’est une solution d’Expertise Comptable qui allie technologie digitale et professionnalisme comptable, qui permet aux chefs d’entreprise de se libérer des contraintes de gestion, de gagner en temps et en sérénité et de se concentrer sur leurs business avant tout.

Chez SBA, vous pouvez externaliser toutes vos préoccupations financières, comptables et fiscales auprès du même partenaire. Notre expertise, notre rapidité et notre réactivité vous permettront de réduire vos coûts et d’économiser votre temps, en toute sérénité.

 

Infographie - Budget d'entreprise en 13 étapes

Infographie – Budget d’entreprise en 13 étapes

Utilisez le code ci-dessous pour partager cette infographie sur votre site ou blog

Pour développer votre startup, passez à la Comptabilité 3.0

Parce qu’il a une visibilité optimale sur son activité, l’entrepreneur qui connaît bien ses flux financiers est apte à prendre des décisions éclairées. Bénéficiez des conseils et avis expert comptable pour une relation apaisée avec votre banquier, et de la confiance de vos partenaires business.

Notre équipe de professionnels vous soutiennent et vous accompagnent pour mener votre projet d’entreprise vers le succès!

Dans la même catégorie
Recevez le guide

Recevez le guide

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!

Téléchargez notre modele de facture


 Téléchargez et inspirez vous librement de ce modele de facture que vous pouvez adapter a votre convenance.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This