Seuil de rentabilité - définition, calcul et utilité

Seuil de rentabilité et point mort : définition, calcul et utilité

 

Pour tout entrepreneur, le seuil de rentabilité est une notion importante qui peut servir aussi bien à piloter votre projet au jour le jour qu’à démarcher de nouveaux financements.

 

 

Pour vous aider à comprendre l’importance de ce concept, SmallBusinessAct répond à vos questions.

Qu’est ce que le seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité permet d’évaluer le niveau à partir duquel votre entreprise devient rentable.
Concrètement, le seuil de rentabilité vous indique le niveau de chiffre d’affaires que votre entreprise doit générer pour couvrir l’ensemble de vos charges.

A partir du moment où vous atteignez ce seuil, vos frais fixes et variables sont couverts et votre activité commence à dégager des bénéfices.

Comment calculer le seuil de rentabilité ?

Pour calculer votre seuil de rentabilité, il vous faut donc connaître :

 Vos charges fixes (celles qui ne varient pas selon le niveau d’activité comme les loyers, les assurances que vous payez…).

Vos charges variables (celles qui dépendent de votre activité comme les matières premières, la sous-traitance, les commissions de vos commerciaux sur le volume de ventes…).

– Votre marge sur coûts variables : A partir de vos charges variables, vous pouvez déterminer votre marge sur coûts variables (= CA – Charges variables).

– Et de là, vous pouvez calculer votre taux de marge sur coûts variables (TMCV), qui est tout simplement votre marge rapportée à votre chiffre d’Affaires  :

TMCV = Marge sur coûts variables / CA

Une fois que vous avez défini ces montants, le seuil de rentabilité se calcule en rapportant vos Coûts Fixes sur le Taux de marge sur coûts variables :

Seuil de Rentabilité = Coûts fixes / TMCV

A partir de cette donnée, vous pouvez également calculer le point mort en jours, qui vous indique la date à laquelle votre entreprise atteindra le Seuil de Rentabilité.

Il se calcule en ramenant votre seuil de rentabilité sur votre CA annuel et en multipliant le résultat par 365 jours.

Point mort = ( Seuil de Rentabilité / CA ) x 360 jours 

Ce calcul vous permet d’évaluer, avec précision, le financement à prévoir avant d’atteindre une certaine autonomie opérationnelle.

Exemple calcul du seuil de rentabilité :

A titre d’exemple, vous êtes gérant d’une auto-école. Chaque heure de cours est facturée 35 Euros dont 5 Euros de charges variables. L’amortissement de la voiture, le loyer…. c’est-à-dire vos charges fixes sont équivalents à 4000 Euros mensuel.
Votre seuil de rentabilité sera donc de : 4000/ ((35-5)/35))=4651 Euros.
Votre auto-école doit faire un chiffre d’affaires de 4651 euros pour atteindre son seuil de rentabilité.

A partir de cette donnée, vous pouvez évaluer le point mort en jours, qui vous indiquera la date à partir de laquelle vous projet sera rentable:
Concrètement, votre auto-école facture 70 heures de cours par mois, votre CA annuel était donc de 29400. Votre seuil de rentabilité sera donc atteint dès le 57e jour d’activité.

Pourquoi calculer le seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité est un indice important à la fois pour la gestion de votre activité quotidienne, pour démarcher de nouveaux investisseurs et pour contrôler l’évolution de vos objectifs.

Tant que ce seuil n’est pas atteint, votre entreprise n’est pas sécurisée d’un point de vue financier.
En tant que chef d’entreprise, connaître votre seuil de rentabilité et votre point mort vous permet d’estimer vos besoins de trésorerie, de définir vos objectifs, et d’évaluer l’impact de vos coûts fixes et vos coûts variables.
Cet instrument est un indicateur précieux pour vos prises de décision.
Pour qu’il soit vraiment pertinent, pensez également à recalculer votre seuil de rentabilité à chaque nouvelle prise de décision (par exemple embauche, achat de machines…).

Les investisseurs, de leur côté, n’hésiteront pas à se renseigner sur ces deux variables pour comprendre le modèle économique de votre entreprise, mesurer sa solidité, et évaluer la rentabilité de leur investissement.

C’est même un indicateur sur lequel ils se baseront pour évaluer la pertinence de votre projet, et décider s’ils se risqueront à le financer ou non.

Comment faire pour améliorer votre seuil de rentabilité ?

Une fois ce seuil de calculé, reste à savoir comment améliorer votre rentabilité, c’est à dire le réduire.
En tant que chef d’entreprise, il existe plusieurs leviers que vous pouvez activer :
Le levier prix, qui vous permettra d’améliorer votre marge sur coût variable, et donc d’atteindre plus rapidement le point mort.
 Les leviers des charges fixes et variables : vaut-il mieux sous-traiter (coûts variables) ou acheter une nouvelle machine quitte à augmenter vos charges fixes ?
Vaut-il mieux recruter un freelance (coûts variables) ou embaucher durablement un salarié ?

En fonction de la conjoncture économique, de votre visibilité sur le long-terme, de vos prévisions, vous pouvez améliorer votre seuil de rentabilité en diminuant vos charges fixes.

En cas de doutes, pensez à vous tourner vers des professionnels. Ils sont là pour vous orienter et vous accompagner dans la prise de décision.

Ils analyseront votre situation et sauront vous proposer des solutions adaptées à votre entreprise pour réduire votre seuil de rentabilité au plus vite.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This