Comment se différencier de la concurrence ? 8 Astuces utiles

Comment se différencier de la concurrence ? 8 Astuces utiles

Vous le savez déjà, nous vivons à l’ère de la mondialisation et de la globalisation de l’économie, et cela affecte chacun de nous.

50 ans auparavant, les petits commerces fleurissaient sur tout le territoire et étaient les seuls commerces à nous offrir un service adapté et particulier tout près de chez nous.

L’avènement d’internet et la mondialisation ont fait entrer sur le marché une nouvelle sorte de concurrents. Ceux-ci ne sont plus au coin de votre rue mais à l’autre bout de la planète, avec des prix défiant toute concurrence.

De même, au niveau national, l’essor des TPE et PME a été dynamisé par différents dispositifs légaux et aides qui en découlent. Ces dernières ont permis la création de nombreuses start-up à l’image du dispositif “Jeune entreprise innovante” (JEI).

Instaurée en 2004, elle a pour objectif de soutenir l’effort de recherche et d’innovation des jeunes PME en leur octroyant des avantages fiscaux et une exonération de charges sociales relatives aux emplois hautement qualifiés (en 2015, 3500 PME ont pu en bénéficier).

Dorénavant, avec la mondialisation, être concurrentiel devient une obligation, non seulement pour être viable, mais aussi pour pouvoir se développer, et cela concerne tous les secteurs d’activité.

Comme nous l’avons évoqué, l’État aide à cette compétitivité en octroyant des aides pour certaines PME, mais cela n’est pas suffisant et une différenciation doit apparaître au niveau du service rendu et de l’innovation.

La concurrence permet aux clients de bénéficier de prix bas et d’une qualité de service « au top ».

Elle permet également que vous gardiez les pieds sur terre en tant que chef d’entreprise : en d’autres termes, il faut se donner constamment de nouveaux challenges afin de se différencier des concurrents.

Mais quelles sont les différentes manières de se différencier de la concurrence ? Comment sortir du lot et faire en sorte d’être élu par vos clients le meilleur prestataire de service ?

Voici les 8 manières de rester au top de la concurrence sur votre marché.

1. Transmettez un message clair au client : un service de qualité

Vous ne vendez pas que des articles ou des services. Ce que vous vendez ou proposez doit être une bonne affaire, un bénéfice qui apporte un “plus” à votre client. Proposez votre activité dans une optique positive !

Par exemple, pour un chef d’entreprise ayant son secteur d’activité dans la vente et la réparation de climatiseurs, il ne faudra pas voir son activité se résumer à de la vente et de la réparation exclusivement.

Il faudra voir son activité d’une façon plus orientée vers le confort de ses clients.

Donc retenez bien que ce qui intéresse les clients: c’est ce petit “plus” qui fera qu’ils achèteront et resteront chez vous. Car ce qui vous importe avant tout, c’est le confort de vos clients et leur satisfaction.

2. Personnalisez votre offre pour mieux se démarquer de la concurrence

Vos clients veulent consommer tout en ayant le meilleur service et la rapidité en prime. Si votre produit ou service semble compliqué, ennuyeux et difficile d’accès, le consommateur se tournera vers la concurrence, même si, ailleurs, l’offre est plus coûteuse ou de qualité inférieure.

Donc rendez votre produit ou service pratique !

Le consommateur est constamment à la recherche de personnalisation, d’achats « plaisir » et de praticité.

Cela doit conduire les professionnels à renouveler fréquemment leur offre de produits et à innover, d’abord pour se différencier, mais aussi pour tenir compte de la diversité des profils des clients et entretenir une proximité avec ces derniers.

Par exemple, la demande de produits locaux ou « bio » s’inscrivant durablement dans les comportements d’achat, il est important de valoriser l’origine, l’histoire des produits, et les savoir-faire associés.

3. Positionnez-vous sur de nouveaux marchés

Afin d’être une entreprise qui se démarque, il faut miser sur la modernité et s’adapter aux enjeux tant du point de vue écologique et sociétal qu’au niveau de la réponse au besoin du consommateur et aux nouvelles stratégies.

Ainsi, n’hésitez pas à miser sur les nouveaux marchés tel que l’éco-responsabilité, les marchés de proximité et les secteurs de niche.

  • Misez sur l’éco responsabilité

Un véritable atout pour se différencier de la concurrence, c’est de devenir une entreprise éco-responsable.

Mais qu’est-ce qu’être une entreprise éco-responsable ?

C’est une entreprise qui internalise les problématiques environnementales dans sa production, l’objectif à terme étant d’économiser au maximum les ressources naturelles et de minimiser ses impacts sur les écosystèmes.

Mais quels sont les avantages à intégrer une politique de responsabilité sociale et environnementale ?

Miser sur un système de responsabilité sociale et environnementale permet de réaliser des gains et des opportunités tels que :

  • Prévenir et maîtriser les risques environnementaux et sociaux,
  • Innover, dégager un avantage de marché, une différenciation et une augmentation de la valeur de la marque,
  • Prendre en compte les besoins des clients de manière plus globale,
  • Anticiper ou se conformer aux contraintes réglementaires,
  • Réduire ses coûts,
  • Valoriser son image,
  • Mobiliser le personnel pour s’engager dans une démarche volontaire et responsable,
  • Améliorer ses performances.
  • Misez sur un commerce de proximité de qualité

Bien qu’ayant perdu de son influence dans les années 80 face à la grande distribution, le commerce de proximité reprend du service. Mais comment innover sur un créneau qui semblait démodé ?

Face à de nouveaux consommateurs, les commerces de proximité ont encore de beaux jours devant eux.

Ces nouveaux clients portent désormais l’étendard de la consommation raisonnée (« j’achète ce dont j’ai besoin », « mon pouvoir d’achat me donne plus de pouvoir que mon droit de vote »,  « je consomme si possible mieux et autrement »).

La recherche de courses “plaisir” devient importante. En conséquence, la notion de proximité est l’un des trois principaux critères de choix du lieu d’achat, derrière le prix et la qualité des produits (plutôt que la variété des produits).

Comment se différencier de la concurrence : positionnez-vous sur de nouveaux marchés

Comment se différencier de la concurrence : positionnez-vous sur de nouveaux marchés

4. Innovez

C’est bien d’étudier votre marché et d’observer vos concurrents, mais il est important de ne pas les copier.

Vous devez savoir comment vous démarquer du reste, non pas en étant une meilleure version de ce qu’ils font déjà, mais en innovant sur de nouveaux services, en apportant le fameux petit “plus” que tout consommateur recherche dans un produit ou service.

Faites les choses différemment, vous verrez qu’en sortant des sentiers battus on ne peut qu’être innovant sur le secteur, et pourquoi pas, proposer le produit tendance du moment, ou le service innovant que tout le monde s’arrache.

Prenez des risques, proposez un produit innovant : cela fera passer la concurrence pour des entreprises qui proposent un service assez traditionnel, commun et ennuyeux.

  • Le “Drive artisanal”

En matière d’innovation, un “Drive artisanal” peut être un mode de commercialisation adapté pour votre production.

L’apparition du concept drive alimentaire a été initiée par les grandes distributions depuis les années 2000, et consiste à récupérer ses courses commandées préalablement sur le site internet, dans une zone dédiée, tout ça en quelques minutes et sans descendre de la voiture.

Certains artisans ont décidé de surfer sur la vague et de développer ce concept innovant et pratique pour le consommateur : le “Drive artisanal”.

Ce concept permet de mettre en place un circuit court qui réduit les intermédiaires, réduit le gaspillage et propose des produits sains aux clients.

Certains sites, comme locavor.fr permettent de mettre en place ce système. D’autres artisans regroupés sur une même zone géographique ont, par exemple, développé le concept du “drive fermier Gardois”.

Donc pourquoi ne pas miser sur ce nouveau concept de distribution de vos produits, qui peut vous permettre de gagner de nouveaux clients ? Pourquoi ne pas répondre aux deux attentes des clients : allier le côté pratique du Drive et proposer des produits sains et locaux?

  • La “Silver Economie”

Pour les PME prestataires de service, vous pourrez miser sur la “Silver économie”, nouvelle filière lancée en 2013 par le Ministère de l’Économie.

Ce secteur regroupe « toutes les activités agissant pour et/ou avec les personnes âgées ». Son principal objectif est de préserver l’autonomie des personnes âgées et par conséquent de prévenir leur état de dépendance.

La part des personnes de plus de 60 ans va augmenter jusqu’en 2035, pour atteindre 31 % de la population, selon l’Insee.

5. Mettez l’individu en avant

Se démarquer de la concurrence : Mettez l'individu en avant

Se démarquer de la concurrence : Mettez l’individu en avant

Personne ne veut être considéré comme un nombre ou un article. Dire que vos collaborateurs et vos clients sont importants et passent en premier fait tellement cliché… Pourtant, c’est une réalité.

Vos collaborateurs, tout comme vos clients, sont des individus complexes et uniques qui recherchent à satisfaire un besoin de consommation (pour le client) et un besoin de reconnaissance (pour votre collaborateur).

Fournir une attention unique prend du temps et des efforts. Si vous choisissez de gérer votre organisation de façon à considérer les personnes comme des individus particuliers, ayant des besoins différents, alors vous aurez des collaborateurs motivés et des clients fidèles.

La démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) s’inscrit dans cette optique. C’est la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société.

Alors, pourquoi mettre en œuvre une démarche RSE dans son entreprise ?

Cela permet, entre autres, de :

  • Mobiliser le personnel et améliorer la communication interne ;
  • Soigner sa réputation et son e-réputation ;
  • Créer une démarche stratégique de progrès et d’amélioration continue qui fait suite à des démarches précédentes, comme la démarche de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétence), démarches environnementales, ou encore sécurité du travail.

6. N’ayez pas d’a priori

La prochaine fois que vous dites ou pensez, « Cela ne fonctionnera pas parce que ______. » Arrêtez ! Inspirez un bon coup et… Faites-le !

Vous me direz : « mais pourquoi devrais-je faire une chose qui ne fonctionnera pas » ? Mais êtes-vous sûr que cela ne fonctionnera pas ? Avez-vous essayé avant de vous dire cela ?

Généralement quand on débute un projet, on part avec des préjugés basés sur nos expériences passées ou des a priori. Mais dans le passé, vous étiez une autre personne, avec des attentes et une motivation différente.

Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas prendre des risques.

Selon l’économiste Schumpeter, l’entrepreneur est un « personnage inspiré qui se lance dans des aventures dont il ne mesure pas les conséquences ».

Soyez donc cet entrepreneur au cœur de l’innovation, qui ose se lancer dans des projets atypiques et originaux, soyez un meneur ! Nous vivons dans une économie mondiale hyper-connectée et vous devez être innovant pour être un concurrent féroce.

7. Développez votre stratégie webmarketing

Se démarquer de la concurrence : Développez votre stratégie webmarketing

Se démarquer de la concurrence : Développez votre stratégie webmarketing

Comme nous l’avons vu précédemment, les consommateurs sont de plus en plus connectés, et les achats se réalisent dorénavant en ligne ou se « recherchent » en ligne (Ainsi, selon une étude menée par CCM Benchmark Institut, « 67% des internautes se renseignent souvent ou systématiquement sur Internet avant d’acheter en magasin ».

Afin d’être à la page, il vous faut donc une présence sur internet et miser sur une stratégie Web.

Suivant les objectifs stratégiques que vous souhaitez affecter à votre projet, vous pourrez choisir entre deux types de sites Internet :

• Une simple vitrine de votre commerce sur Internet qui améliorera la connaissance de votre offre.

• Une boutique en ligne qui permettra au client de commander, de payer et de choisir les modalités de délivrance de sa commande directement sur Internet.

Par ailleurs, vous pouvez valoriser ce service en communiquant sur des réseaux sociaux comme Facebook. Cela vous permet d’informer vos clients existants facilement, et d’en gagner de nouveaux via l’utilisation d’annonces sponsorisées.

8. Les aides externes

Comme nous l’avons vu précédemment, afin d’être concurrentiel, il vous faut investir non seulement dans l’e-communication (en particulier votre présence sur le Web), mais il vous faudra également investir dans le bien être de vos collaborateurs et dans l’innovation de votre offre.

Pour cela il existe différents dispositifs d’aide à l’investissement dédiées aux PME.

  • Dispositifs de prévention des risques professionnels

Bien s’équiper afin d’améliorer les conditions de travail coûte cher, et pour certaines entreprises, cela reste difficile à assumer financièrement. Pour dépasser ces obstacles, vous pouvez avoir recours à des aides financières.

CARSAT ou encore l’OPPBTP sont des aides proposées aux PME pour prévenir les risques professionnels. Dans un contexte concurrentiel, la prévention des risques professionnels peut constituer un levier de performance pour les entreprises artisanales.

  • Prêts d’honneur

Initiative France (réseau associatif français d’accompagnement et de financement des créateurs d’entreprise) est l’un des soutiens actifs en faveur des jeunes entreprises innovantes.

  • Jeune Entreprise Innovante (JEI)

Le statut de JEI donne droit, pour les entreprises réalisant des projets de R&D, à différents allégements fiscaux et sociaux.

  • Les aides Régionales en faveur de l’innovation 

Les aides régionales sont majoritairement dédiées à l’innovation et restent encore largement orientés « technologie » et Recherche et Développement.

Cependant, certaines Régions opèrent un changement de stratégie en soutenant d’autres types d’innovation (sociétale, de marché, etc.).

Comme nous l’avons abordé dans cet article, afin de faire face à la concurrence, il vous faudra vous différencier.

La différenciation passe par la proposition d’offres adaptées à des consommateurs d’un nouveau genre (nouveaux marchés) engagés dans des modes de consommation et d’actions responsables : comme les produits équitables, des préoccupations environnementales, ou encore de consommation « made in ».

Tout en s’engageant pour répondre à ces attentes, l’enjeu sera de préserver votre pérennité et vos emplois en vous engageant dans des secteurs innovants comme le secteur éco-responsable, de solidarité ou vous spécialiser sur des secteurs de niche.

L’innovation, le respect du consommateur, l’investissement dans la sécurité et l’amélioration des conditions de travail, l’investissement dans les labels, sont autant d’outils de différenciation qui permettront d’être concurrentiel sur votre marché.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This