expert-comptable-commissaire-aux-comptes-quelles-differences

Expert comptable / Commissaire aux comptes : quelles différences ?

Expert-comptable ou commissaire aux comptes, entre les deux dénominations, vous êtes un peu perdu. Qui devez-vous appeler et pour quelle mission ? Il est normal de se poser la question tant ces deux professions sont proches. SBA dresse le portrait de ces deux experts en comptabilité pour vous aider à y voir plus clair.

Expert comptable / Commissaire aux comptes : quelles différences ?

Expert-comptable et commissaire aux comptes sont deux professions intimement liées, il est d’ailleurs commun que les experts-comptables soient également commissaires aux comptes et vice-versa. Derrière ces similitudes, il existe pourtant quelques différences fondamentales qui distinguent ces deux professions.

L’expert-comptable est missionné par l’entreprise. Il a pour tâche d’accompagner le gérant dans la comptabilité du quotidien. Par exemple, il pourra gérer l’édition des feuilles de paies, des bordereaux de l’URSAFF… Il peut également conseiller la direction sur des orientations fiscales à prendre. En fin d’année, avec le chef d’entreprise, il établit le bilan de la société. L’expert-comptable a une mission contractuelle et intervient au nom de l’entreprise.

A l’inverse du commissaire aux comptes qui intervient au nom des partenaires de l’entreprise pour vérifier et certifier les comptes. Le commissaire aux comptes a une mission légale, il doit s’assurer que le bilan présenté respecte la législation en vigueur. Il intervient donc après l’expert-comptable sur un bilan déjà dressé.

Expert comptable / commissaire aux comptes : sont-ils obligatoires ?

Une fois les deux métiers définis, reste à savoir si vous êtes dans l’obligation de vous faire accompagner de l’un ou l’autre de ces professionnels.
La loi française ne stipule aucune obligation de contracter un expert-comptable. Le chef d’entreprise peut lui-même tenir la comptabilité de sa société ou la déléguer à l’un de ses salariés.

Selon la taille et le statut de l’entreprise, la nomination d’un commissaire aux comptes peut, quant à elle, être obligatoire. Les sociétés SAS, SA et selon le chiffre d’affaires SARL sont en effet dans l’obligation de faire certifier leurs comptes par des professionnels. Retrouvez tous les éléments pour savoir si vous êtes concerné par cette obligation sur le site du service public .

Dans le cas où la nomination d’un commissaire aux comptes n’est pas obligatoire pour votre entreprise, vous pouvez tout de même demander à faire certifier votre bilan par cet expert. La certification des comptes représente un gage de qualité et de rigueur et permet de rassurer vos partenaires ou vos futurs investisseurs.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This