Comptabilité d’engagement ou de trésorerie ? Définitions, avantages, inconvénients

Comptabilité d’engagement ou de trésorerie ? Définitions, avantages, inconvénients

Lors de la préparation de votre bilan comptable (5 clés pour lire facilement son bilan comptable), vous serez probablement confronté à la question suivante : souhaitez-vous opter pour une comptabilité d’engagement ou une comptabilité de trésorerie ?

SmallBusinessAct vous aide à comprendre les différences entre ces deux systèmes de comptabilité.

Comptabilité d’engagement, de trésorerie – Définitions

Toutes les entreprises soumises à l’imposition réelle doivent tenir une comptabilité régulière et fiable, et pour cela, il existe deux méthodes de comptabilité : la comptabilité d’engagement et la comptabilité de trésorerie.

  • La comptabilité de trésorerie prend en compte les opérations déjà réalisées à partir des mouvements bancaires, donc on passe l’écriture comptable seulement en cas de flux financier réel :
    • Encaissements (recettes)
    • Décaissements (dépenses)
  • La comptabilité d’engagement consiste à enregistrer toutes les pièces comptables au jour de leur émission. Elle prend en compte aussi bien les opérations de trésorerie effectives (c’est-à-dire règlements déjà encaissés et paiements effectuées) que les créances et les dettes engagées (c’est-à-dire en attente de paiement).

En comptabilité d’engagement, il y a donc 2 écritures :

  • 1 écriture basée sur les dates de la facture de facture ou de livraison pour déterminer les montants engagées auprès de vos clients ou créanciers
  • 1 écriture basée sur les dates de paiement / règlement effectif

Comptabilité d’engagement ou de trésorerie

La comptabilité de trésorerie : avantages et inconvénients

Avantages

Le principal avantage de la comptabilité de trésorerie est sa simplicité. Il suffit de faire un rapprochement de vos comptes bancaires pour avoir votre résultat comptable. Résultat : c’est plus facile et on gagne du temps !

Inconvénients

cette méthode n’offre pas de visibilité sur les factures impayées et les créances clients, donc ne permet pas une maîtrise optimale de son budget.

De plus, vous aurez des ajustements comptables à faire en fin d’exercice, pour enregistrer les opérations qui n’ont pas donné lieu à un mouvement bancaire. Par ailleurs, pour les entreprises soumises à la TVA, cela exige un suivi particulier puisque la TVA doit être déclarée à partir des dates de facturations, et non des flux monétaires.

La comptabilité d’engagement : avantages et inconvénients

La comptabilité d’engagement permet d’avoir une vision plus précise de l’état de vos comptes. À condition que votre comptabilité soit bien à jour, elle peut être utilisée comme outil de pilotage financier.

Avantages

Elle vous offre une bonne visibilité sur vos engagements futurs et un suivi plus performant de vos dettes et créances

Inconvénients

La comptabilité d’engagement est beaucoup plus complexe à tenir, car elle oblige à multiplier le nombre d’écriture comptables : lors de la réception de la facture (engagement) et lors du paiement. De plus elle nécessite de faire de rapprochements bancaires très régulièrement pour éviter les divergences.

Comptabilité d'engagement ou de trésorerie : Qui peut opter pour quelle comptabilité ?

Comptabilité d’engagement ou de trésorerie : Qui peut opter pour quelle comptabilité ?

Qui peut opter pour quelle comptabilité ?

Selon Plan Comptable Général qui définit les normes de tenues de comptes des sociétés, en principe, toutes les entreprises doivent opter pour une comptabilité d’engagement.

En réalité, seule les entreprises soumises au régime BIC y sont obligées.

Les entreprises soumises au régime BNC peuvent faire le choix d’une comptabilité de trésorerie ou d’engagement, tout comme les associations.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter notre article « BIC et BNC, quel régime fiscal pour quelle entreprise ?  »

Pin It on Pinterest

Shares
Share This