Déclaration de revenus et impôts - Les 5 erreurs à ne pas faire

Déclaration de revenus et impôts – Les erreurs à éviter

La date limite de déclaration des impôts approche à grands pas et comme chaque année, la procédure est aussi délicate que douloureuse. Nous savons tous que préparer sa déclaration, c’est un peu essayer de parler une langue étrangère que vous n’avez jamais étudiée.

Composition du ménage, frais de garde des enfants, crédit logement, libéralités… Tout doit apparaître au bon endroit, tâche qui n’est pas facilitée par les intitulés souvent obscurs de l’administration.

Face à cette situation peu confortable et fastidieuse, certaines personnes ont tendance à se précipiter et bâcler la tâche. Ceci entraîne la présence de plusieurs erreurs dans leurs déclarations, d’où le ralentissement du traitement de vos documents.


Pour éviter tous les cafouillis qui découlent de ces erreurs, vous n’avez pas beaucoup le choix : Concentrez-vous …. et évitez ces cinq écueils très fréquents :

1. Ne pas déclarer tous vos revenus

C’est l’une des erreurs les plus fréquentes et chaque année ça se répète, notamment au niveau des déclarations papiers. Il faut impérativement que vous déclariez tous vos revenus.

2. Faire une erreur dans le nombre de personnes à charge, la composition du ménage ou les noms 

C’est une erreur à fort enjeu puisque des centaines (voire milliers) d’euros peuvent entrer dans le calcul et l’affecter. Le montant de la facture fiscale finale dépend de la composition du ménage.

Il faut donc vérifier que vous avez intégré tous les membres à charge, avec les noms correctement écrits.

Vous seriez étonné de savoir combien de contribuables présentent des documents avec des noms erronés.

Ce n’est pas toujours à dessein, mais soyez quand même attentifs : Les noms sur la déclaration de revenus devraient correspondre aux noms sur les autres documents ou papiers officiels.

3. Oublier de limiter le montant des frais de garde d’enfants

Fixé à 11,20 € par jour de garde et par enfant, l’avantage fiscal est intéressant, d’où l’importance d’inscrire le montant dans votre déclaration.
Les montants qui peuvent être réduits concernent : les frais de crèche, halte-garderie, garderie scolaire, centre de loisirs, accueil extrascolaire, ou encore d’une assistante maternelle agréée.

4. Réduire l’impôt pour le crédit logement

Déclaration de revenus et erreurs - Votre crédit logement peut vous rapporter de l'argent

Déclaration de revenus et erreurs – Déclarez votre crédit logement

C’est l’une des erreurs fréquentes, mais aussi la partie la plus délicate et  complexe à remplir dans la déclaration de revenus. Déclarer un emprunt pour votre logement peut vous faire bénéficier de plusieurs réductions d’impôts comme celle de l’épargne-logement ou encore le « bonus logement ».

5. Ne pas informer le fisc du montant de vos dons 

Vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts grâce aux  dons que vous accordez à des institutions, associations ou fondations agréées, comme par exemple la Croix-Rouge.

Mais faites attention : le fisc peut être informé de certaines libéralités mais pas d’autres, vu qu’il existe des institutions qui ne lui fournissent pas de renseignements. Vérifiez bien cette partie de la déclaration !

On sait, l’exercice est long, stressant et fatiguant, mais mieux vaut prendre son temps, vérifier, faire une liste si vous pensez que ça peut vous aider à mieux vous organiser !

Que faire en cas d’erreur ?

Si vous avez fait une erreur en votre faveur, en règle générale, vous devrez payer une pénalité de 10% supplémentaires sur votre montant total après rectification de l’erreur.  Le mieux est de se manifester le plus rapidement possible, car plus vous tardez, plus le montant des pénalités risque d’être élevé.

A moins que votre erreur s’élève à moins de 5% du montant total déclaré : dans ce cas, l’Etat vous laisse le bénéfice du doute et présume que vous êtes de de bonne foi, vous n’aurez donc aucune pénalité à payer.

Si vous avez fait une erreur en votre défaveur, vous devez la corriger en fonction du moment où vous vous manifestez :

  • Si le délai de télédéclaration n’est pas écoulé : dans ce cas c’est facile, vous pouvez corriger directement en ligne, autant de fois que vous le souhaitez.
  • Si le délai de télédéclaration est écoulé, mais que la date de mise en recouvrement de l’impôt n’est pas encore  arrivée : vous pouvez remplir et envoyer par courrier recommandé à votre centre d’impôt une déclaration rectificative.
  • Si vous vous apercevez d’une erreur une fois le paiement est échu : en principe, vous devrez vous acquitter du montant inscrit sur votre avis d’imposition, transmettre une réclamation et attendre que le Fisc veuille bien vous rembourser le trop perçu.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This