Comment déterminer les délais de paiement avec vos clients?

Comment déterminer les délais de paiement avec vos clients?

Les négociations avec votre client avancent bien, vous êtes sur le point de signer un contrat et d’émettre votre première facture.

Avant d’ouvrir le champagne, il y a plusieurs détails auxquels, en tant que gestionnaire, il faut encore penser. L’un d’entre eux est le « délai de paiement » que vous allez imposer à votre client. Élément déterminant pour la gestion de votre trésorerie, SBA vous aide à comprendre l’importance de bien choisir les termes de paiement de vos clients.

Termes de paiements, qu’est ce que c’est ?

Les termes de paiement désignent le délai avec lequel vous souhaitez être payé par vos clients.
Ce délai doit être inscrit sur la facture pour formaliser la transaction.
Il existe deux principaux types de termes de paiement :

  • Les délais de paiement en « jours calendaires ». Simple à évaluer, ils se calculent à partir de la date d’émission de la facture.
    Concrètement, pour une note émise le 27 juillet 2016 avec un terme de paiement de « 60 jours après émission de la facture », le versement doit intervenir au plus tard dans un délai de 60 jours calendaires, soit le 25 septembre.
  • Les termes de paiement « X jours après émission de facture, fin de mois ». Plus complexe, ils prennent en compte la date d’émission de la facture à laquelle vous ajoutez le nombre de jours indiqués dans le terme de paiement. Le règlement doit intervenir à la fin du mois indiqué par ce calcul.
    Par exemple, pour une facture datée du 27 juillet avec un délai de paiement « 45 jours, fin de mois », cela signifie que le versement du montant de la facture devra intervenir au plus tard le 30 septembre. (27 juillet + 45 jours = 11 septembre-> paiement à la fin du mois de septembre).

Comme vous pouvez le constater, les termes de paiement « X jours, fin de mois » sont souvent trompeurs. Si, en théorie, ils paraissent indiquer un règlement plus rapide, la clause « paiement fin de mois » implique que vous recevrez le versement plus tard qu’avec un délai de paiement en jours calendaires.Il est donc capital de bien vérifier vos termes de paiement et de faire le point sur votre trésorerie pour calculer la solution adaptée à vos besoins

Pourquoi est il important de bien calculer ses termes de paiement ?

Vos termes de paiement vont définir le rythme auquel vos clients vont vous payer. Plus ce délai est long, plus votre fond de roulement se devra d’être important.
A l’inverse, vos clients, lors de la négociation commerciale, vont probablement vous pousser à opter pour un délai le plus long possible. Il s’agit donc de trouver un compromis entre vos besoins de trésorerie et la volonté du votre partenaire commercial.

Que dit la Loi ?

Depuis la loi LME de 2009, des termes de paiements maximums sont imposés par les textes.
La loi impose un délai de paiement de « 60 jours maximum après émission de votre facture » et de « 45 jours fin de mois » pour limiter les risques d’impayés et de retards.

Néanmoins, rien ne vous empêche de négocier des délais de paiements plus courts avec vos clients pour réduire votre besoin de fonds de roulement.

Si aucun délai de paiement n’est spécifié sur la facture, les échéances de règlement sont fixées, par défaut, à 30 jours.
Enfin, sachez que certains secteurs d’activité, comme les transports, ont des termes de paiements imposés spécifiques.

Quelques conseils

La négociation des termes de paiement doit être un élément à part entière de la discussion commerciale avec votre client. Chaque partenaire peut bénéficier de conditions de paiements spécifiques selon la nature de la relation et du projet que vous entretenez avec lui.

S’il s’agit d’un partenaire avec lequel vous travaillez très régulièrement et pour lequel vous émettez des factures plusieurs fois par mois, il convient d’adopter le délai « x jours, fin de mois ». Plus simple comptablement, le client ne fera alors qu’un paiement groupé mensuellement pour toutes les factures émises, ce qui  minimise les risques de retard.

A l’inverse, si votre client est nouveau ou s’il s’agit d’une vente exceptionnelle, privilégiez le terme de paiement en jours calendaires.

Enfin, n’oubliez pas que, probablement comme vous, vos partenaires n’effectuent pas des paiements tous les jours et privilégient les paiements une fois par semaine « tous les vendredis » ou à des dates fixes « tous les 10, 20, 30 » du mois.

Article L441-6 du code du commerce concernant les délais de paiement

Pin It on Pinterest

Shares
Share This