Solo Entrepreneur 10 avantages insoupçonnés pour vivre de sa passion

Solo Entrepreneur 10 avantages insoupçonnés pour vivre de sa passion

 

De plus en plus de personnes s’aventurent dans l’entrepreneuriat et la première chose à laquelle on pense, en s’imaginant un entrepreneur, est le fait qu’il soit un preneur de risques.

En réalité, un entrepreneur, ou du moins un entrepreneur qui réussit, n’est pas nécessairement un grand preneur de risques,  mais il présente une qualité nécessaire à l’aboutissement de son projet : il est animé d’une motivation hors du commun, il se sent même parfois investi d’une mission.

Cette motivation est d’autant plus grande qu’il risque parfois toutes ses économies dans l’espoir de voir son rêve s’accomplir et profiter des nombreux avantages que procure le statut d’auto-entrepreneur.

1. Solopreneur : C’est plus facile de commencer

Alors que se lancer dans un projet d’entreprise, avec des amis ou des collègues, peut s’avérer être un chemin semé d’embûches, démarrer une entreprise en solo présente certains avantages.

Lorsque vous êtes le seul à mener la barque, vous n’avez pas besoin de consulter vos partenaires pour chaque prise de décision. Cela confère une flexibilité nécessaire durant la phase de constitution de la société.

Avec des co-fondateurs, vous devez constamment veiller à ce que les objectifs de chacun restent alignés, définir un schéma décisionnel clair et compatible avec leurs enjeux et gérer les conflits au fur et à mesure qu’ils se présentent.

Un entrepreneur seul n’a pas à gérer ces aléas bien qu’il puisse être confronté à d’autres types de difficultés.

Par ailleurs, les formalités administratives ne sont pas très compliquées. Vous pouvez enregistrer et débuter votre activité en l’espace de quelques jours.

C’est encore plus facile lorsque cette dernière ne requiert pas un investissement matériel important, notamment pour les métiers 2.0 ou en freelance tels que consultant, webdesigner,  programmeur informatique, community manager, data scientist, etc.

2. Le contact avec les clients est plus étroit

Qui dit contact plus étroit avec les clients, dit une connaissance plus approfondie des clients et de leurs besoins qui, associée à une structure organisationnelle flexible, permet d’accroître l’avantage compétitif d’une société.

Les petites sociétés ont la réputation d’être plus à l’écoute de leurs clients et de mieux répondre à leurs attentes, ce qui tend à renforcer la fidélité de ces derniers à l’entreprise.

Répondre instamment aux réclamations des clients permet, non seulement de les garder,  mais également d’en attirer d’autres.

Le feedback des clients permet de mieux adapter son offre.

Aujourd’hui, la flexibilité de l’offre et la multitude de choix offerts aux clients sont très appréciées par ces derniers. Ces deux critères peuvent s’avérer décisifs dans leurs choix, lorsqu’ils auront à faire un comparatif avec les autres offres disponibles sur le marché.

3. Les coûts sont moindres

La plupart des métiers en mode entrepreneur solo ne nécessitent pas de lourds investissements. Vous pouvez créer votre propre entreprise avec trois fois rien.
Parfois, un ordinateur suffit.

Aujourd’hui, nous n’avons plus besoin d’avoir un point de vente physique pour vendre des biens. Vous pouvez présenter vos produits et les vendre directement sur internet.

Cette solution permet de réduire considérablement les coûts de l’investissement à la création de l’entreprise et de réduire par la même occasion certaines charges opérationnelles telles que les frais de location, les salaires, etc.

Attention tout de même à ne pas tomber dans trop de complaisance. Gérez votre projet comme si vous y aviez investi toutes vos économies.

En effet, il a été démontré qu’il existe, pour certaines activités, un lien de corrélation entre taux d’échecs élevés et faibles barrières à l’entrée.

4. La comptabilité solo entrepreneur est plus simple

On est tous comptables. On gère tous les encaissements et les décaissements relatifs à nos finances personnelles.

En mode entrepreneur solo, cela ne change pas. La seule différence est qu’au lieu de gérer vos finances personnelles vous aurez à gérer les finances de votre entreprise.

Par contre, c’est beaucoup plus simple et moins contraignant que pour une PME.

Le principe reste le même, il y a des flux entrants de revenus dont on doit déduire les coûts opérationnels et de fonctionnement. Ce qui reste (grossièrement), c’est le chiffre d’affaires imposable.

Et tout comme pour les crédits à la consommation pour un particulier, une entreprise peut contracter des crédits auprès de ses fournisseurs ou choisir d’accorder des crédits à ses clients.

La comptabilité solo entrepreneur est plus simple

Avantages solo entrepreneur : La comptabilité solo entrepreneur est plus simple

5. La demande pour les services est en croissance

On se dirige de plus en plus vers des offres orientées services, y compris les produits phares d’autrefois qui sont aujourd’hui vendus comme faisant partie d’un package ou d’un forfait (en anglais : « bundle ») et associés à un contrat de garantie ou à un stockage Cloud par exemple.

L’acquéreur d’un produit ne s’intéresse pas tant à l’objet lui-même qu’à ce que l’objet lui procure comme fonctionnalité ou comme émotion.

Par exemple, on n’achète pas un Smartphone parce que c’est un téléphone mobile avec plein de gadgets. On l’achète parce qu’il nous permet d’être connecté en permanence.

Un Smartphone sans un bon forfait internet ne sert à rien. Dans ce cas, autant opter pour un téléphone mobile basique.

Pensez au ressenti lors de l’achat d’un tableau : on achète la sensation d’évasion qu’il peut procurer et l’émotion qu’il recèle, pas l’objet en soi.

Ceci étant, les deux (biens et services) sont très souvent liés. Ainsi, au restaurant, on vous proposera un bien (le plat) dont la valeur aux yeux du consommateur dépend de la qualité du service fourni (service de salle et de cuisine).

On prévoit, par ailleurs, une forte croissance de la demande pour les services en freelance. Les entreprises font de plus en plus appel à des services spécialisés externes sans pour autant perturber le fonctionnement de leur entreprise.

6. Vous pouvez profiter de déductions d’impôts et d’aides

Il existe plusieurs incitations à l’entrepreneuriat. Ces incitations sont formulées sous la forme d’aides financières, de déductions d’impôts ou d’offres d’accompagnement.

Par ailleurs, plusieurs bureaux dédiés vous guideront tout au long du processus de création.

N’hésitez pas à solliciter l’aide des centres sectoriels et les différentes aides de l’Etat : subventions, prêts, exonérations de charges…

7. Vous n’aurez pas de limites à votre salaire

« Travailler plus pour gagner plus » est une expression qui a été souvent employée ces dernières années par les politiciens, parfois usée et abusée.

Dans le domaine autre de l’auto-entrepreneuriat, cette expression prend toute sa signification.

Plus vous travaillez, plus vos revenus sont importants. La limite de votre salaire est définie par votre limite d’épuisement. En plus, vous n’avez pas à partager ces profits avec d’autres associés ou actionnaires.

Bien sûr, faites attention à ne pas vous surmener et à accorder du temps pour socialiser. Préférez plutôt la qualité et l’efficacité au fait de passer plus de temps à vous acharner et à vous épuiser à la tâche.

8. Entreprendre en solo : La flexibilité

Mis à part des activités qui nécessitent d’être en contact direct avec vos clients (ou d’autres parties prenantes), vous pouvez adapter vos horaires de travail à votre style de vie afin de trouver l’équilibre qui vous permet d’être efficace et épanoui en même temps.

Par ailleurs, la flexibilité professionnelle et l’agilité mentale sont des atouts clé pour pouvoir accompagner le développement de votre activité.

Vous allez rencontrer plusieurs types de personnalités et de profils professionnels qui nécessitent de votre part une grande capacité d’adaptation et beaucoup de sang-froid.

Vous ne pouvez peut être pas répondre à toutes leurs exigences, mais un professionnel doit pouvoir expliquer à sa clientèle les tenants et les aboutissants de ce que vous lui proposez et en même temps l’orienter dans ses choix afin de bien répondre à ses besoins.

Vous pouvez également continuer à exercer un métier stable en parallèle ou y revenir si vous sentez que l’aventure ne progresse pas dans le bon sens.

9. La confidentialité

Vous n’êtes pas non plus obligé de divulguer les détails de votre « recette secrète ». Une entreprise individuelle bénéficie de formalités administratives moins strictes et d’un régime fiscal moins contraignant.

Contrairement aux sociétés, vous n’avez pas la contrainte de devoir présenter périodiquement les états financiers à vos bailleurs de fonds (à moins bien sûr que vous ayez contracté un prêt, auprès d’une banque ou sous une autre forme).

10. La liberté de vivre votre vie comme bon vous semble

Vous pouvez travailler de jour ou de nuit, pendant 2 heures ou juste le week-end, c’est vous le patron, c’est vous qui décidez.

Souvent, cette liberté est la raison pour laquelle des salariés abandonnent le confort d’une situation pourtant stable pour se risquer à la vie entrepreneuriale.

Pouvoir faire ce que l’on souhaite, voir le fruit de son travail dans son intégralité et comment il affecte la vie de ses clients est une source de joie et de satisfaction inestimable.

De plus en plus d’ingénieurs, de comptables ou de responsables marketing abandonnent tout pour s’essayer à l’entrepreneuriat et préfèrent avoir un impact positif palpable sur leur environnement direct plutôt que d’occuper un poste à responsabilité qui se vide de plus en plus de sons sens.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This