entrepreneurs startups whereez 01-01

Chez SmallBusinessAct nous pensons que les expériences sont faites pour être partagées. C’est pour cela que nous avons consacré une rubrique spéciale sur notre blog : « les entrepreneurs à découvrir ». Nous y mettons en avant des entrepreneurs et des startups qui innovent et inspirent.

Si vous pensez, comme nous, que les mots « entreprendre, réussir, innover, audace, relever des défis, passion, visionnaire, … » font partie de la même famille alors continuez votre lecture et découvrez des expériences riches et motivantes.

Aujourd’hui, faites la connaissance d’Aurélien Favier, co-fondateur de Whereez.

 

Parlez-nous de vous, de votre parcours et de Whereez ?

 

Je m’appelle Aurélien Favier, j’ai 31 ans et je suis technico-commercial de formation. J’ai passé sept ans dans une entreprise d’électricité en tant que commercial et il y a trois ans, j’ai créé « Whereez » avec un associé.

La société est une plateforme qui propose des activités insolites et originales sur Paris et, depuis peu, à la Réunion.

Nous organisons également divers évènements pour les entreprises et les particuliers et cela va des anniversaires aux team-buildings.

 

Quelle est la valeur ajoutée apportée par Whereez à votre secteur d’activité ?

 

Changer les habitudes!

La valeur ajoutée est que notre créneau est en rapport avec tout ce qui est insolite et original, ce qui sort des sentiers battus. Celle-ci repose aussi sur le fait d’apporter une touche d’originalité à l’organisation des événements.

 

entrepreneurs startups whereez

Depuis toutes ces années entrepreneuriat, avez-vous une anecdote à nous raconter ?

 

La première fois que j’ai découvert l’existence d’un concurrent à la création de mon business model. J’ai paniqué ! Comme si la présence d’un seul concurrent devenait une barrière insurmontable. Alors que c’est tout l’inverse.

 

Pour entreprendre et réussir, quel serait le premier facteur de succès ?

 

Je dirais fidéliser ses clients. C’est très important de pouvoir leur apporter constamment de nouvelles offres, de nouvelles envies, susciter leur intérêt et répondre à leurs besoins.

Un des éléments clefs de Whereez est de développer le tissu économique local. Nous mettons en avant des acteurs parisiens qui proposent des activités qui valent le détour et qui n’ont pas forcément le relais médiatique adéquat.

Nous faisons donc en sorte de toujours apporter de la nouveauté et de la qualité à nos clients.

 

Aujourd’hui, quel est le plus grand frein à votre croissance ?

 

Je dirai qu’il y en a deux qui se rejoignent, à savoir : la gestion du temps et les ressources humaines.

Nous avons donc décider de passer à temps plein sur Whereez pour palier à cette problématique.

 

D’ après vous, quelle est la plus grande difficulté d’un entrepreneur au quotidien ?

 

La gestion du stress et la remise en question. Il faut être réactif envers les demandes des clients et répondre au plus vite et cela peut être parfois assez stressant.Et la remise en question, car à foncer tête baissée, on pourrait en oublier de se remettre parfois en question. Or, c’est l’essence même de la réussite : toujours pointer du doigt ce qu’on fait de mal pour corriger cela.

 

Le top 3 de vos plus grands challenges ?

 

  • Toujours innover : il faut toujours rechercher la nouvelle activité méconnue ou qui mérite d’être connue, insolite, originale et qui pourrait plaire à nos clients.
  • Ne jamais perdre l’objectif initial : pourquoi ai-je monté cette entreprise? Et toujours garder en tête que ça doit rester un plaisir.
  • Toujours aller chercher de nouveaux clients, ou de nouvelles offres auxquelles je n’aurais pas pensé.

 

entrepreneurs startups whereez aurelien favier

Comment faites-vous pour relever ces défis ?

 

Je me remets tout le temps en question, toujours à la recherche de nouveautés, en m’entourant de personnes ayant un avis sur le métier.

 

Comment conciliez-vous travail et vie privée ?

 

Aujourd’hui, étant une startup avec un effectif réduit, on ne concilie pas forcément notre travail et notre vie privée, on travaille tout le temps.

Je trouve que c’est bien aussi de mêler les deux, car je prends du plaisir aussi en faisant ce que j’aime.

Il y a des moments où j’essaye de me déconnecter totalement en m’accordant des weekends ou autre, même si ce n’est jamais vraiment le cas.

 

Votre conseil aux futurs entrepreneurs, dirigeants ?

 

Il faut toujours se remettre en question ; savoir échouer pour rebâtir à nouveau quelque chose d’encore plus grand et s’entourer des bonnes personnes.

 

Une citation / un livre favori? Qu’écoutez-vous comme musique en ce moment?

 

  • “Les Misérables” de Victor Hugo.
  • J’écoute de tout. De Jacques Brel et Barbara, à Booba, Damso, Nekfeu, Sofiane en passant par Saez ou Jokair.

 

Une expérience, réussite…à nous raconter ?

 

Le premier partenariat que j’ai signé, cela a été un aboutissement.

Aujourd’hui, on a plus d’une centaine d’activités et d’expériences sur notre site. Cela pourrait paraître banal, mais c’était quelque chose de très réconfortant !

Pour la réussite, je dirais que c’était le premier team-bulding en entreprise qu’on a organisé avec Whereez.

 

Votre 11ème commandement serait ?

 

Toujours croire en son projet, toujours croire en demain et rebondir quoi qu’il arrive, que ce soit pour sa propre entreprise ou pour un autre projet !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This