Napandup - Startup cocon sieste

Chez SmallBusinessAct, nous pensons que les expériences sont faites pour être partagées. C’est pour cela que nous avons consacré une rubrique spéciale sur notre blog : « les entrepreneurs à découvrir». Nous y mettons en avant des entrepreneurs et des startups qui innovent et inspirent.

Si vous pensez, comme nous, que les mots « entreprendre, réussir, innover, audace, relever des défis, passion, visionnaire… » font partie de la même famille, alors continuez votre lecture et découvrez des expériences riches et motivantes.

Aujourd’hui, faites la connaissance de Camille Desclée, co-fondatrice de Nap&Up.

Parlez-nous de vous, de votre parcours et de Nap&Up

Je suis Camille Desclée, j’ai cofondé la société Nap&Up avec mon associée Gabrielle de Valmont. C’est une jeune start-up qui démocratise la pratique de la micro-sieste en entreprise. Nous avons lancé Nap&Up il y a environ un an et demi maintenant. 

Nap&Up propose dans un premier temps un produit : le cocon de micro-sieste, réelle bulle de déconnexion optimisée pour favoriser le lâcher-prise. C’est un cocon extrêmement flexible puisqu’on est capables de l’installer et le désinstaller en 3 minutes à peine.

En plus de ce cocon, nous avons également développé tout un accompagnement et une sensibilisation à la pratique de la micro-sieste. En effet, installer un espace de sieste ne suffit pas, il faut éduquer les gens à cette pratique, et surtout lever le tabou en entreprise. 

Il faut aussi faire comprendre que, plutôt que lutter pendant une heure et demi contre un coup de fatigue devant son écran, mieux vaut se prendre 10 minutes au calme pour faire une petite pause et lâcher prise, puis repartir de plus belle.

Quelle est la valeur ajoutée de Nap&Up ?

Notre force consiste en une démarche complète et aboutie.

Tout d’abord, notre cocon est pensé pour être flexible et adaptable dans n’importe quel environnement. C’est un cocon fermé qui garantit une vraie intimité.

L’expérimentation de notre concept nous a montré que l’isolation visuelle était un facteur primordial pour permettre le lâcher-prise. 

Au-delà de ça, c’est tout l’accompagnement qui fait vraiment notre force. Nous éduquons les collaborateurs à la pratique de la micro-sieste, à travers des ateliers animés par des professionnels, ou encore l’équipement d’audios de micro-sieste dans le cocon même, qui aident au lâcher-prise et accompagnent les collaborateurs dans cette démarche. 

On leur apprend à faire une micro-sieste, et nos cocons sont équipés d’audios de micro-sieste guidée : ce sont des programmes d’accompagnement qui vous aident à lâcher prise et qui vous réveillent à la fin. Donc on est vraiment guidé et accompagné.

Une anecdote à nous raconter?

Oui des anecdotes, nous en avons beaucoup.

Une des jolies histoires qu’on aime bien raconter, c’est que nous avons signé notre premier contrat avec une association qui s’appelle « Led By Her », qui promeut l’entrepreneuriat pour des femmes en réinsertion qui ont été victimes de violence.

Ce sont les premiers qui nous ont fait confiance l’année dernière, dans le cadre d’un hackathon.

C’est vraiment une belle réussite, dans le sens où c’est un peu notre point de départ, le premier contrat qu’on a signé.

Beaucoup de rencontres ont été faites au cours de l’événement même. Nous y avons rencontré des personnes avec qui nous travaillons aujourd’hui.

C’est pour ça que nous avons évidemment réitéré notre collaboration sur le hackathon de cette année. 

Equipe fondatrice Nap&Up

Equipe fondatrice Nap&Up

Pour entreprendre et réussir, quel serait le premier facteur de succès?

Pour moi le premier facteur de succès c’est l’équipe. Je ne pense pas que vous l’ayez évoqué, mais pour moi c’est vraiment l’équipe qui fait le succès du projet. On peut avoir une très bonne idée, mais pas avoir forcément l’équipe qui va pouvoir la porter.

Avoir une équipe solide et avoir un bon binôme, c’est ce qui fera le succès.

Alors, Gabrielle et moi avons appris à travailler ensemble avant d’apprendre à vraiment se connaître. Je pense que c’est ce qui fait la force de notre binôme.

Nous avons appris à communiquer, et la communication est un élément vraiment important dans la gestion d’un projet. Nous fonctionnons très bien ensemble, et c’est ce qui nous permet d’avancer un peu plus tous les jours.

Quel est le plus grand frein à votre croissance ?

Nous faisons face aujourd’hui à de nombreux challenges. 

Nous venons de sortir une nouvelle version de notre produit. C’est un nouveau produit qui est très différent du premier.

Notre première crainte a été que ce produit ne plaise pas. Mais on sait aujourd’hui que ce n’est pas le cas, car la sortie du produit a été suivie d’un bel engouement. 

Ensuite, la gestion de la trésorerie est un enjeu important auquel font face toutes les jeunes entreprises. 

L’un des challenges, c’est de garder toujours une vision précise même si on a “la tête dans le guidon”.

C’est savoir prendre des temps de pause pour faire le point sur ce qu’on est en train de faire, et le lien que ça a avec l’ensemble de notre projet.

Et ça passe par de la communication avec l’ensemble de l’équipe.

Le top 3 de vos plus grands challenges au quotidien ?

C’est de savoir communiquer, savoir garder sa vision en tête, et rester toujours dans la bienveillance et dans le respect.

Et c’est de rester toujours très positif même si on est parfois dans des moments de stress, dans des moments un peu compliqués.

Comment conciliez-vous travail et vie privée?

Eh bien, ça se fait d’une manière assez simple. Effectivement, il y a des moments où on travaille le week-end, on travaille le soir. C’est pas forcément régulier.

Mais on arrive à faire la part des choses et se mettre des limites.

Un conseil pour celles et ceux qui souhaitent lancer leur start-up?

C’est de ne pas hésiter, de se lancer, de ne pas avoir peur d’échouer.

Une citation ou un livre favori ?  Qu’écoutez-vous comme musique en ce moment ?

Il y a un livre qui vient de sortir et qui est écrit par Erwan Deveze, un neuroscientifique, et qui s’appelle “24h dans votre cerveau” pour comprendre ses émotions et reprendre le contrôle de sa vie.

Je n’ai pas de titre de chanson à vous donner en particulier.

Une expérience ou réussite à nous raconter ?

Oui, je peux vous recommander Marion Favre d’ICI LÀ LÀ, qui organise des dîners nomades.

Votre 11ème commandement serait?

“Bienveillant tu resteras”.

Dans la même catégorie

Pin It on Pinterest

Share This