6 éléments indispensables pour un business plan

6 éléments indispensables pour réussir un business plan

Monter son business plan est une étape fastidieuse, mais de plus en plus souvent indispensable pour lancer son entreprise.
Le document, même s’il n’est pas obligatoire, permet de matérialiser votre projet, de fixer les objectifs sur le moyen terme et de valider vos hypothèses de financement.
Il pourra vous être demandé par votre banquier, vos investisseurs ou lors de concours.

D’une vingtaine de pages environ, le business plan détaille à la fois l’histoire de votre projet, votre stratégie de développement ainsi que l’ensemble des éléments financiers qui assure la rentabilité de votre entreprise.
Véritable arme pour discuter avec vos futurs investisseurs, un business plan solide vous permettra de lever efficacement des fonds, c’est pourquoi SBA vous rappelle les principaux éléments indispensables à sa rédaction.

La synthèse

Les premières pages de votre business plan doivent être consacrées à un résumé des éléments que vous allez présenter.
Des informations administratives à la situation du marché en passant par la solution proposée, vous devez y reprendre les informations principales sur 3 ou 4 pages.

Incisif et accrocheur, ce résumé doit suffire à convaincre vos lecteurs (et peut-être futurs investisseurs) de l’intérêt, de la faisabilité et de la rentabilité de votre projet. Ce premier chapitre est l’un des plus importants, il doit éveiller l’attention et donner envie d’en apprendre plus sur votre future société.

Votre projet

Sorte de portrait de l’entreprise qui va permettre à votre lecteur de mieux vous connaître et de découvrir votre société, ce chapitre reprend les principales étapes de l’histoire de votre projet. En quelques pages, vous devez expliquer globalement votre idée, sa genèse et les perspectives d’évolution envisagées.

C’est aussi l’occasion d’expliciter la structure de votre société, le parcours des dirigeants et salariés, leur légitimité dans le secteur, leur apport dans le projet. Le but de ce chapitre est de rassurer les investisseurs sur la complémentarité des équipes et la solidité de votre idée.

La demande

Votre projet est innovateur, mais encore faut-il qu’il réponde à un besoin réel du marché ! C’est dans ce chapitre que vous allez devoir démontrer la pertinence de votre idée et comment elle répond à une demande des consommateurs.
A partir d’éléments statistiques, d’observations de terrain, vous devez être en mesure de répondre aux questions suivantes :

Qui sont vos clients ?
Quelles sont les caractéristiques de votre marché ?
Quels sont vos concurrents et comment allez-vous vous différencier d’eux ?
Votre consommateur doit être au cœur de ce chapitre, montrez que vous connaissez vos futurs clients et expliciter pourquoi et comment ils pourraient être prêts à payer pour vos services.

Votre offre

Intimement lié au chapitre précédent, cette partie vous permet expliciter comment vous envisagez de répondre à la demande énoncée en détaillant l’offre que vous souhaitez mettre en place.
C’est ici que vous devez présenter votre gamme de produits, les différentes étapes de conception et éventuellement les prototypes.

Votre stratégie / business model

Comment votre entreprise va s’y prendre pour dégager des bénéfices ?
Derrière cette question triviale se cache le business model que vous allez présenter. De manière efficace et pertinente, vous devez évoquer les différentes sources de revenus envisagées et la stratégie que vous comptez déployez pour atteindre vos objectifs de rentabilité.

Pour appuyer votre argumentaire, n’hésitez pas à évoquer la politique de prix que vous envisagez, le modèle distribution de votre produit.
Cette partie permet également d’avancer les grandes étapes de développement que vous envisagez sur du moyen terme.

Données financières

Habituellement considérée comme le dernier chapitre d’un business plan, cette partie reprend l’ensemble des données chiffrées relatives à votre projet.
Vous y détaillez à la fois votre plan de financement, votre budget de trésorerie, vos besoins de fonds de roulement.
Prenez garde à bien respecter les équilibres financiers (ratio d’endettement / taux de marge…) pour montrer à vos investisseurs votre maîtrise des coûts.
Cette partie est également l’occasion de faire un bilan prévisionnel sur les 3 premières années.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This